Accueil

Ce congrès est proposé et organisé par un collectif de recherche travaillant en didactique depuis une quinzaine d'années. Le collectif réunit des chercheur.e.s appartenant à plusieurs laboratoires (CREAD UBO-Rennes 2 ; LISEC Nancy ; LINE Nice ; CREN Nantes ; UER MS- HEP VD Lausanne ; ACTÉ Clermont-Ferrand).

 

Il se propose de travailler à un approfondissement de la théorie de l'action conjointe en didactique (TACD), mais aussi à son ouverture. Il est destiné à toutes celles et tous ceux qui travaillent en théorie de l'action conjointe en didactique, ainsi qu'à toutes celles et tous ceux qui se servent de certaines idées ou notions épistémologiques, théoriques, méthodologiques utilisées dans cette théorie, ou qui s'en rapprochent suffisamment. Encore plus largement, il accueille toute communication qui semble susceptible de faire avancer cette théorie à la fois au sein de la didactique et des sciences de l'éducation, mais aussi plus généralement, en étendant les liens que cette théorie didactique peut entretenir avec les autres sciences de la culture.

 

Ce premier congrès de la théorie de l'action conjointe en didactique entend ainsi contribuer au développement du programme de recherche de cette théorie. Pour ce faire, le congrès mettra la TACD en questions, et tentera aussi de poser des questions fécondes à l'approche didactique dans son ensemble, que celle-ci relève par exemple d'une didactique disciplinaire, de la didactique professionnelle, ou encore de cadres théoriques développés en didactique.

 

Les communications pourront porter, non exhaustivement, sur les thèmes suivants :

- l'épistémologie de la recherche, en particulier l'épistémologie des sciences de la culture ;

- les notions théoriques de la TACD, dans leur filiation, leur étude, leur devenir ;

- les méthodes, dont par exemple celles liées aux films d'étude ;

- les questions éthiques ;

- la question générale du sensible et, par exemple, des liens entre l'affectif et l'épistémique ;

- les questions politiques ;

- l'action conjointe entre professionnel.le.s et chercheur.e.s pour la compréhension et l'amélioration de la pratique (les ingénieries coopératives, etc.)

- l'articulation entre les dimensions génériques et spécifiques des savoirs en jeu ;

- le rôle et la prise en compte des contextes dans les analyses ;

- etc.

 

Les communications pourront être données en français ou en anglais.

 

Format des soumissions

Les propositions de communication s'inscriront au mieux dans le cadre défini ci-dessus.

Elles ne dépasseront pas 3000 caractères, espaces compris, sans compter les références.

Elles pourront être écrites en français ou en anglais.

Elles devront être déposées par les auteur.e.s sur le site du colloque pour le lundi 7 janvier 2019 au plus tard.

Les évaluations seront renvoyées aux auteur.e.s pour le lundi 11 mars 2019 au plus tard.

Le texte complet de la communication (en français ou en anglais) devra être déposé par les auteur.e.s sur le site du colloque pour le lundi 27 mai au plus tard. La longueur de ce texte sera entre 20 000 et 30 000 caractères, espaces compris (soit 7-10 pages).

 

Mardi 25 juin 2019

Mercredi 26 juin 2019

Jeudi 27 juin 2019

Matin

Plénière 1, puis communications

Plénière 2, puis communications

Réaction aux questions à la TACD

Après-midi

Questions à la TACD

Coopération entre chercheur.e.s et professionnel.e.s de l’éducation (ingénieries coopératives, LéA, etc.)

Plénière 3, puis communications

Le tableau ci-dessus renvoie à trois types de dispositifs. 

 

1) Des demi-journées consacrées à de courtes plénières, suivies ensuite de communications (1ère, 3e, et 6e demi-journées). Chaque plénière se fera à plusieurs voix, et intégrera un système de réactions en ligne numérique et une discussion par un.e réactant.e.

Format des plénières : 30 min d'intervention, 5 min pour la réaction, 10 min de discussion

Format des communications : 30 min d'intervention, 10 min de discussion.

 

2) Un dispositif distribué sur la 2e et 5e demi-journée. Lors de la 2e demi-journée, des chercheur.e.s invité.e.s, qui ne travaillent pas dans le domaine de la TACD mais qui la connaissent bien, poseront des questions à cette théorie. Ces questions seront travaillées lors de la 5e demi-journée. Elles auront été débattues entre la 2e et la 5e demi-journée, notamment sur un forum en ligne, accessible à tou.te.s les participant.e.s.

 

3) La 4e demi-journée sera consacrée à l'étude des rapports entre la TACD et les professions centrées sur la transmission, au sens le plus large de ce terme. La problématique générale de la coopération entre les chercheur.e.s et ces professionnel.le.s constituera ainsi le cœur des investigations. Des questions épistémologiques, théoriques, méthodologiques, éthiques, et politiques pourront être ainsi abordées. Toutes les communications de cette 4e demi-journée se feront à deux voix, avec un binôme constitué d'un.e chercheur.e et d'un.e professionnel.l.e de l'éducation.

Format des communications : 30 min d'intervention, 10 min de discussion.

 

Ce 1er congrès TACD intégrera par ailleurs un dispositif essentiel, qui consistera à organiser la continuité des congrès TACD appelés à se succéder. Ce dispositif regroupera une équipe restreinte dont le travail consistera à prendre acte et note des questionnements posés, des débats auxquels ils auront donné naissance. Ces questionnements et débats viendront nourrir le développement du programme de recherche de la TACD, et contribueront à l'organisation conceptuelle des prochains congrès. Dans cette perspective, le deuxième congrès TACD (2021) pourrait être organisé à Nancy, le troisième congrès TACD (2023) à Toulon.

 

Le congrès donnera lieu à la publication d'un ouvrage, regroupant les textes des conférences plénières, et une sélection de communications.

Personnes connectées : 1